VBR Volley Ball Romans - Site officiel
Nos Romanaises persistent et signent !
C’est en leader que nos joueuses de la cité de Jacquemart abordaient cette 3e journée de play-off. C’est tout naturellement qu’elles se sont, une nouvelle fois, imposées face à l’actuel 6e de la poule, Rixheim, qui n’aura pour autant, pas démérité.

Depuis le début de saison, rares ont été les matchs joués en plus d’1h30 pour nos N2F. Cette nouvelle rencontre face à Rixheim n’aura pas échappé à la règle. Pour autant, les Alsaciennes n’ont pas eu à rougir face au leader en offrant une réelle opposition de jeu et ce dès les premiers points du match. Après 3 défenses successives, l’ancienne joueuse professionnelle, Natasha Nikulina, trouvait déjà de l’espace au bloc (4/1). Voulant faire la course en tête, nos Romanaises enchaînaient les side-out ne laissant pas de répit à leurs adversaires (9/5). Bosjanok très propre au service forçait Cyrille Sanchez à utiliser son premier temps mort de la partie : « On s’engage et on stop les fautes ! » pouvait-on entendre dans les rangs Alsaciens. Car si son équipe était présente en base arrière, le clan Sanchez manquait de régularité à l’attaque, si bien qu’à l’entrée dans le money-time, Romans était loin devant (20/11). Iryna Nunge en profitait alors pour faire jouer sa deuxième passeuse Péro sans pression (25/16).

 

De belles oppositions

Loin de baisser les bras, Rixheim entamait la seconde manche avec la même envie d’en découdre (11/9 puis 17/15). Voyant sa centrale St-Germain en difficulté, Iryna Nunge préférait la mettre au repos contre Gréatti. Une bonne opération car la jeune volleyeuse du pôle Espoirs de Lyon allait s’offrir une attaque gagnante à un moment décisif du set (23/17, puis 25/17). Toujours au coude à coude, les Alsaciennes, loin de faire de la figuration, prouvaient encore leur belle combativité (5/5 puis 8/5). Là encore, il suffisait à Romans d’élever le jeu, au centre notamment, pour pouvoir respirer. Heckelman était servie (10/7). Mais Rixheim n’avait pas dit son dernier mot et s’offrait une remontana inespérée (17/16). Pour perturber le bloc adverse, la coach Romanaise était forcée de faire appel, à nouveau, à Péro. Avec un coup de main du public et un ace d’Heckelman à 22/19, le club s’envolait dignement vers son 17e succès de l’année (25/21).

 

Prochainement
Division Elite Féminine Groupe B
  • 1.
    Harnes
    36 pts
  • 2.
    Poitiers St-Benoît
    32 pts
  • 3.
    Sens
    30 pts
  • 4.
    Volley-ball Romans
    24 pts
  • 5.
    Monaco
    17 pts
  • 6.
    Nimes
    14 pts
  • 7.
    Michelet Halluin
    9 pts
  • 8.
    Toulon
    3 pts
  • Le Fournil de Bruno CLAPPE Immobilier Mc DO Saint Jean GBG Assurances