VBR Volley Ball Romans - Site officiel
Droit au but !
Cette 3e journée de play-off marque le retour à la compétition pour nos volleyeuses après un week-end de trêve. Leader incontesté de leur poule, les coéquipières de Keinonen accueillent ce dimanche Rixheim, classé à la sixième place.

Si on devait les qualifier en un mot cette saison, on soulignerait probablement leur détermination de fer. Invaincues depuis novembre, les joueuses d’Iryna Nunge font les beaux jours du club. Et leur rigueur, elles l’a doivent sans nul doute à l’esprit de leur coach, qui, la tête froide, se refuse à (trop) penser à l’avenir : « Notre série de victoires conforte bien sûr l’envie des joueuses d’évoluer au plus haut-niveau. On le sait, pour tenir dans la durée, il faut un mental d’acier car la position de leader est compliquée à gérer. Mon principal rôle est de maintenir le même niveau de motivation de l’équipe rencontre après rencontre. » avoue l’entraîneur avant toutefois de lâcher : « Sportivement, je ne vois pas ce qui peut nous arrêter cette année… » Et pour cause, avec 10 points d’avance sur St-Chamond, qui signe une jolie remontée dans cette phase, le club s’affiche comme le seul à pouvoir prétendre accéder en deuxième division. Les deux premiers matchs, remportés largement, ont prouvé au club qu’il était un cran au-dessus et ce, malgré les petits bobos de certaines.

 

Rixheim, une vieille connaissance

Si pour les joueuses, Terville et Chaville/Sèvres étaient de parfaites inconnues, il n’en est pas de même pour Rixheim. En effet, les deux équipes se sont déjà croisées en play-off il y a trois saisons. Année au terme de laquelle, nos Romanaises accédaient à l’Elite. Un joli présage ? Le club de la cité de Jacquemart avait en tout cas, à l’époque, dominé à l’aller et au retour. Si le visage de Rixheim a pu changer depuis, l’ancienne joueuse pro Natasha Nikolina, passée par Mulhouse ou Cannes, fait office de doyenne de l’équipe à 43 ans. Le collectif emporté par Cyrille Sanchez mixe habillement l’expérience et la jeunesse. Cela n’a cependant pas suffi face à St-Chamond, lors de leur entrée en play-off : « Nos joueuses ont mis moins d’intensité dans les échanges. Elles ont mal négocié la réception avec un manque de sérénité qui, à ce niveau de la compétition ne pardonne pas. » livrait alors Cyrille Sanchez. De précieuses indications pour les Romanaises pour qui, le service reste une marque de fabrique…

 

Prochainement
Division Elite Féminine Groupe B
  • 1.
    Terville
    6 pts
  • 2.
    Harnes
    6 pts
  • 3.
    Istres
    6 pts
  • 4.
    Bordeaux-Merignac
    6 pts
  • 5.
    Stade Laurentin
    6 pts
  • 6.
    Volley-ball Romans
    0 pts
  • 7.
    Mauguio
    0 pts
  • 8.
    Institut Fédéral de Volley-ball
    0 pts
  • Le Fournil de Bruno Crédit mutuel PEILLET PARCS ET JARDINS SUPER U Mc DO